samedi 31 octobre 2009

LA BEAUTÉ


Cette beauté là
ne laisse jamais
de pourboire

elle lève doucement
son beau menton
vers le crépuscule...

certaine d'y échapper

vendredi 30 octobre 2009

LES CAVES



Tourments des caves
le gros char qui bande
les oreilles qui poussent
dans le poilu très sportif

les caves
avec leurs grosses maisons
sur le crâne
les caves
avec leur grosse radio
entre les oreilles
les caves en liberté
qui haïssent la beauté
qu'ils ne comprennent pas

les caves sur le B.S. mental
les caves avec leurs cocos
de caves
et leurs sourires de haine

les caves pas d'araignée
dans le plafond
les araignées sont pas folles...

Denis Samson (c) 2009

mardi 27 octobre 2009

dimanche 25 octobre 2009

CIEL EN LAMBEAUX




















Sous la pauvreté
d'un ciel en lambeaux
couleurs heureuses
de l'amour
sur nos peaux.


Jean Coulombe © 2009


mardi 20 octobre 2009

CCM ANIMA


J'avance
comme les aiguilles
d'une horloge
autour des tables
de tavernes

j'ai enfin quatorze ans

je tourne
en bicycle
autour du poème

toute une vie
autour de la maison
de celle que j'aime

Poème: Alain Larose
Dessin: Pascale Bérubé

Tous droits réservés © 2009

samedi 17 octobre 2009

QUAND REVIENT L'ÉCHO






















Quand revient l'écho
il est temps de plier
mes bagages

mes matins étoilés
ouverts sur le vent.

Encore sur ma soif
dépaysé de toi.


Jean Coulombe © 2009


mercredi 7 octobre 2009

L'INDICE COMPLIMENTS MACARONI CHEESE



Aujourd'hui quelqu'un
est venu vendre une piasse
le Traité du désespoir

Alain Larose (c) 2009

mardi 6 octobre 2009

DANSE À PAS DE PRIX (un autre conte moral)


Une boule
dans chaque main
dans un trou
au fond du Bas-du-Fleuve
dans l'hôtel à l'ancre
d'une mémoire des marées sales
de l'usine à morues
du garage à motos marines
marinant dans l'anse-à-scrap
d'un coin de pays poisseux
elle se fait violer dans ses rêves
se dit qu'il ne faut pas rêver
et elle ne rêve plus.

Il la bat
à coups de poings
en peaux d'hameçons de cicatrices
de poisson de chien sale de mer froide
sur une âme de glace
il la tue
dans sa tête
il l'a tuée 100 fois
mais elle danse encore
sur la mer
gelée ben raide
elle tangue
elle roule
elle danse sur la mer
dans les yeux des noyés
dans leurs verres
l'éperlan pas frais
et l'hameçon qui frétillent
dans leurs culottes
entre leurs cuisses sales
elle vomit dans leurs bobettes
dans sa tête
elle avale pas
elle mord!

Denis Samson (c) 2009

jeudi 1 octobre 2009

DÉAMBULATIONS


Passer devant des fantômes de maisons
qui ont abrité des fantômes d'amours

malgré tout
sentir encore
du sang battre
dans mon coeur