jeudi 30 décembre 2010

vendredi 24 décembre 2010

HIT PARADE



Elle a vécu
chaque amour
comme on use
une chanson pop

le passé
ne la regarde même plus
et change de trottoir

elle garde
la tête haute
sur la rue
une chanson pop
après l'autre

Alain Larose (c) 2010

jeudi 23 décembre 2010

HORIZON






Une main sur mon front tu m’égrènes le ciel


Jean Coulombe (c) 2010

samedi 18 décembre 2010

TEMPUS EDAX RERUM




Je déploie mon cantique humain pour suspendre le temps


Jean Coulombe (c) 2010


dimanche 12 décembre 2010

AUTOPSIE DU VIVANT


Dans de froids couloirs
courir les morceaux de moi
livrés rapaillés au destin

je suis un sac de viande
que j'ai peur d'échapper

Jean Coulombe (c) 2010


lundi 6 décembre 2010

SATORI NO 57




Tu m'as dit d'ouvrir les bras
et de laisser la neige
caresser mon âme

Poésie, vidéo et réalisation: Jean Coulombe

Improvisations au piano: Vincent Gagnon

Tous droits réservés (c) 2010

NOWELL



Minuit la fée des glaces vient pour la piqûre

mon beau rêve blanc rouge bleu

le Père Noël a envoyé tout le monde se coucher
pis il a sacré le feu au sapin rouge bleu rouge bleu

emmailloté dans sa camisole de force
le petit Jésus l'agneau de Dieu a tourné au méchoui
et fait semblant de dormir dans les manteaux de la peur

depuis c'est toujours Noël
c'est Noël tous les jours
depuis trop longtemps

Poésie: Alain Larose
Vidéo et réalisation: Jean Coulombe
Tous droits réservés (c) 2010

vendredi 3 décembre 2010

TROP TARD CHEZ DENIS




Ligue de chiens
poursuivant ses aveugles

chacun
investit
dans sa disparition

Alain Larose (c) 2010

mercredi 1 décembre 2010

DEBOUT




Rue de ton enfance
corbeaux sur ciel bleu
larmes d'eau bénite

tu es dans ce ciel
le poing levé

tu mourras debout

Jean Coulombe (c) 2010

lundi 29 novembre 2010

CARAÏBES


...à G.S.

Quand elle vole vers le Sud
la mer s'enroule autour
du soleil
et tu restes là
debout dans la ruelle
tes mains réchauffent tes poches
t'as oublié tes gants.

Denis Samson (c) 2010


mercredi 24 novembre 2010

TERROIR




Marcher son terroir mental
trouver sa musique secrète

se la jouer toute croche
comme une over-dose

Jean Coulombe (c) 2010

lundi 22 novembre 2010

AVEC LES ONGLES DU COEUR


Avortés du désir
les miroirs les yeux qui crèvent
en premier
rêvent de coeurs solaires.

Abstrait l'homme pulvérisé
est livré aux coloris
des amours industriels.

Une morsure de satin
à ses veines de velours
elle pleure mais personne
s'en rend compte
parce qu'elle sourit

elle crache de la fumée
comme une usine
où on fabrique des blessures
bois toute
pour plus avoir rien
à oublier
et toujours se répandre
selon la rumeur.

Poésie: Denis Samson
Musique: François Carrier
Réalisation: Jean Coulombe
Tous droits réservés (c) 2010

jeudi 18 novembre 2010

LE GRAND JAMAIS



Le plus grand
magicien du monde

et maintenant
le Grand Jamais

celui qui fait tout
disparaître
sans les mains

j'aimais beaucoup
tes mains

Alain Larose (c) 2009

vendredi 12 novembre 2010

BRUISSEMENT



Assis sur un banc
un poète dans ses mots

ses mots font semblant
de ne pas le connaître

Jean Coulombe (c) 2010

mercredi 10 novembre 2010

SA TÊTE


Une passion sourde
les astres alignés
comme un peloton d'exécution
et les restes aux chiens

les lèvres gercées
autour d'un langue morte
il jouait sur la rue
il jouait encore
sur la rue
dans sa tête

Tous droits réservés (c) 2010

mercredi 3 novembre 2010

ARRIÈRE-PAYS





Repartir à héros
histoire de faire l'histoire

mais le froid perce
les doutes
les certitudes

le froid enrobe
la flamme
qui nous a brûlés

Jean Coulombe © 2010

lundi 1 novembre 2010

DORTOIRS D'INSOMNIE


Les saints prennent des otages
fomentent des carnages
dans les shoppes de viande purifiée

des hommes vitriolent
les visages des petites filles
défigurées des miroirs de beauté

dans le dortoir d'insomnie
les mutilés de l'enfance
n'ont plus de larmes pour rêver
leur totem d'amour
sculpté dans les murs de l'asile en feu
les fous cherchent encore leurs alumettes

les poètes ont appelé la police

Poésie: Denis Samson
Musique: François Carrier
Réalisation: Jean Coulombe
Tous droits réservés (c)

vendredi 29 octobre 2010

APRÈS LA MESSE




La poule du dimanche
avait un goût de sacrifice
comme morte dans le bouilli
au vinaigre

fenêtres embuées
la cuisine transpirait d'abondance
le linge du dimanche
nous collait partout

ma grand-mère se démenait
à travers tout ça
avec son tablier du dimanche
et attendait que tout le monde
mange
pour avoir faim.

hiver comme été printemps et automne
sur la rue Richelieu à Québec
dans la cuisine chez mémère Samson
il faisait chaud en toute saison
le dimanche.


Denis Samson (c) 2010

mardi 26 octobre 2010

PLANCHER DE TRANSE


Danser le fleuve
plancher de danse
rétractable

danser l'ombre
pour trancher
sa vérité

danser l'apesanteur
comme pour y croire
l'espace d'une marée

danser son sang
au traversier
des songes

Jean Coulombe (c) 2010

samedi 23 octobre 2010

LYNA ET STEEVE



Perdu dans Jonquière
chercher l'amour dans les pages jaunes
les postes à gaz

Alain Larose (c) 2010

mercredi 20 octobre 2010

LIGNE DE VIE


Une lumière
se balance
doucement

en voix off

tout au bout
de ma ligne de vie

Jean Coulombe (c) 2010

dimanche 17 octobre 2010

PREMIER DU MOIS




premier du mois
assis au bar
deux étrangers
rient
en comparant leurs stigmates

le change
tombe à terre

roule vers la sortie

comme la pierre
devant le tombeau

mercredi 13 octobre 2010

UN JOUR POUR NOUS





Un vol d'arcs-en-ciel
se pose en nous
pour calmer le jour

Jean Coulombe (c) 2010

dimanche 3 octobre 2010

LE NIVEAU DE L'AUBE



Derrière la face cachée de la Terre
la fatigue scie les jambes de l'aube
avec des bruits d'astres lourds

les draps de l'eau froissés
dans les failles du rivage,
depuis les berges d'une bouteille morte,
je vois couler à vif
les étoiles de tes yeux.

Denis Samson (c) 2010

mardi 28 septembre 2010

MOUVANCES



Balayer la rue avec ses rêves

Vidéo-poème et réalisation: Jean Coulombe
Musique: François Carrier

AVE MARIA


J'ai croisé la Sainte Vierge
attachée à une civière

elle hurlait et crachait
que la terre était morte
que même Wall Mart
ne voulait plus d'elle

elle a mordu jusqu'au sang
la main rêche de la Ville

les portes de l'ambulance
en ont claqué de rage

Jean Coulombe (c) 2010

vendredi 24 septembre 2010

ARCHANGES



Les manteaux comme des louves
les poches pleines d'étoiles
ramenées des grandes poudreries

arrachées aux carcasses filantes
de ces nuits accidentelles

je rêve des archanges
aux ailes déployées
tatouées de pistes fraîches

Poésie: Denis Samson (c) 2010

Vidéo: Jean Coulombe, Alain Larose et Denis Samson
Réalisation: Jean Coulombe
Musique: improvisations au piano Vincent Gagnon
(c) Tous droits réservés

VERS L'AURORE


L'encre se rature
un ruisseau vers l'aurore
et j'écris ce qui reste
à écrire
à l'heure où le sommeil
rejoint les rêves.

Au chant du coq
les murs glissent sous les ombres
les coeurs partent en fumée
par les veines de l'aube.

Denis Samson (c) 2010

mardi 21 septembre 2010

HAPPY HOUR




J'ai vu Jésus
Moïse et Satan
sortant d'un bar

Ils avaient l'air
d'avoir passé
une bonne soirée

Jean Coulombe (c) 2010


jeudi 16 septembre 2010

SIDÉRAL




D'une rivière qui fuit
suivre la trace
dans les bois de la nuit.

Au-delà de l'obscur
arrivés aux vitraux de noirceur
on peut voir,
des miroirs qui craquent,
les visages qui tombent.

Denis Samson (c) 2010

mercredi 15 septembre 2010

SOLEILS BORGNES




Je cherche le rythme
pour avaler la nuit

la nuit des soleils borgnes
qui vagabondent par delà
nos regards frustres

Jean Coulombe (c) 2010

mardi 7 septembre 2010

LETTRE DE RUPTURES III (extraits)





Ici l'alcool ravine des visages
des têtes prennent feu


je veux écrire ce qui restera
un poème imbibé d'essence
mêlée à l'océan


je sors de ce bar
comme un juif descendant du train
dehors c'est pire
des panneaux sur les rues indiquent
où nous en sommes avec la peur


des chiens aboient
leurs maîtresses dans les bras
de nouveaux maîtres


Je me réveille
avec l'impression que je dois une bière
à un américain sur dix

Poésie: Alain Larose
Vidéo: Denis Samson
Réalisation: Jean Coulombe
Tous droits réservés © 2010

SANS TITRE



La tête ailleurs
la page blanche
une variante de chair crue
dans la soie des néons
profanant le silence des machines

nous irons boire ces miroirs
nous irons chez eux
avec les chansons
qu'oublient les paroles

Poésie et vidéo: Denis Samson
Improvisation au piano: Vincent Gagnon
Réalisation: Jean Coulombe

lundi 6 septembre 2010

INTRAVEINEUSE




La solitude est une bourrasque intraveineuse sur un horizon blanc


Jean Coulombe (c) 2010

jeudi 2 septembre 2010

POLITIQUE INTÉRIEURE




Tes fesses sont
douces comme la tête
de Mussolini

lundi 30 août 2010

STRIDENCE




Seul sous la lune
j'attends ta bouche

la foudre attendra

Jean Coulombe (c) 2010


jeudi 26 août 2010

MADE IN CHINA




"Tous les résultats sont déterminés
par le hasard même quand le joueur
peut faire un choix."
- Loto-Québec

je ne sais pas
qui est venu en premier

filles aux noms d'ouragans
soif qui fait pousser des déserts

comme un souvenir
Saint-Sauveur au crépuscule
prend des airs de paravent
made in China
derrière lequel
tu te rhabilles

je ne sais pas
je ne pense plus
je croise la jambe
je la décroise

oui
j'irais au bout du monde
avec toi
mais le gaz est trop cher
et
le monde est beau
et grand
et stupide
comme toi et moi

mardi 24 août 2010

कर्म KARMAS SOMNAMBULES




Je connais une poésie
de lacs glacés
d'épinettes électriques


je connais une poésie
qui calligraphie la nuit


elle n'a de repos
qu'en queue de comète
ou première neige


elle court comme galaxie
les karmas somnambules


Jean Coulombe © 2010

lundi 23 août 2010

JARDIN DES NUAGES




Les nuages
volent autour de toi
quand tu danses

la lune sur l'étang
flotte

l'étang les ombres la lumière
se mélangent.

Denis Samson (c) 2010

lundi 16 août 2010

LETTRE DE RUPTURES II (extraits)




Ton ventre donne sur un fleuve


une porte claque
quelqu'un tousse
un enfant hurle


sur la table le journal de la veille
baigne dans son sang
facture ouverte
flaque de chair


aujourd'hui la vie me sourit comme un shylock
il ne s'agit peut-être que de cela
respirer expier


la tasse fume encore
tu ne m'aimes plus
doucement
l'eau descend des rues
et sculpte des édifices


tes yeux comme des trous d'homme


j'apprends les mots des lettres de ruptures


Poésie: Alain Larose
Vidéo: Denis Samson
Réalisation: Jean Coulombe
CLS Poésie (c) 2010

vendredi 13 août 2010

IMPLACABLEMENT




Ciel sans nuage
vie à vau-l'eau

pare-chocs à pare-chocs
un moteur de camion
jazze implacablement

je me charge de cendres
au-delà du soleil

implacablement

Jean Coulombe (c) 2010

mercredi 11 août 2010

KOMMANDITAIRES



Le poète a vingt ans

le poète a vingt ans
d'underground dans le cul

la terre lui remonte dans la bouche
il s'enterre en parlant

quand il ne parle pas tout seul
le poète fait des lectures publiques

il doit de l'argent
à tous les commanditaires

Poésie: Alain Larose

Vidéo: Denis Samson Jean Coulombe
Réalisation: Jean Coulombe
Tous droits réservés (c) 2010

mardi 10 août 2010

LETTRE DE RUPTURES I (extraits)



La pluie aux fenêtres
petite gigue triste

je me souviens de toi
une .22 chargée
dans la garde-robe
des mémoires

le plancher de cuisine
poli comme une rivière

l'aube repêche les corps

Poésie: Alain Larose

Vidéo: Denis Samson
Réalisation: Jean Coulombe
© 2010 Tous droits réservés

lundi 9 août 2010

N'OMBRES




... à l'Hôtel-Dieu de Québec

Sur la peau des heures
sont tatouées les ombres
tu dis ces miroirs
une vision des douleurs
une couronne d'aiguilles
sur la peau des heures
sont tatoués les nombres

j'ai dit j'ai mal
à toutes nos horloges
et toutes nos aiguilles ont tourné
j'avais encore mal
quand toutes nos horloges
ont cessé.

Denis Samson (c) 2010

mercredi 4 août 2010

VILLE VILLES




Ville Villes


Des voitures passent
à travers des vitrines
de silence


les secouristes
au nombre des victimes


je bois pour ne rien oublier


la fin du monde
à chaque cigarette.


Poésie : Alain Larose
Réalisation: Jean Coulombe
Tous droits réservés (c) 2010

lundi 2 août 2010

T'IOUISEAU




T'iouiseau mort
en essayant de passer dans l'oeil
de l'au-delà

oiseau crevé dans l'oeil
d'une fenêtre
qui regarde ailleurs

c'est bien triste.

Denis Samson (c) 2010

vendredi 30 juillet 2010

DÉPART


Poète: Alain Larose
Vidéo: Denis Samson
Son et montage: Jean Coulombe
(c) 2010 Tous droits réservés

AU MITAN




Au mitan de l'aube
les générations
sont un magma

jamais carbonisé

Jean Coulombe (c) 2010

mardi 27 juillet 2010

ABSENCE DE SOMMEIL




...à un ami

Dans un lit qui ne dort plus
grince la nuit

le sommeil
a laissé plein de souvenirs
en partant,

des photos de pays disparus
un collier de perles, quelques robes,

des chansons par coeur
qu'oublient les paroles.

Denis Samson (c) 2010

jeudi 15 juillet 2010

CONVERSATION




La conversation s'écrase
avant même de lever

comme une danse des canards
sur un plancher gluant de bière

Jean Coulombe (c) 2010

dimanche 11 juillet 2010

HARIKOT APRÈS-SINISTRE




Tu te lèves nue
comme l'odeur de la pluie
sur les cendres froides

Alain Larose (c) 2005

MAX WUSEUM




Hier soir
tellement bu
suis devenu
un Musée de Cire
à visage unique

sans visiteur

Alain Larose (c) 2010

vendredi 9 juillet 2010

NATURE MORTE ( 2 ? )




Les autobus commencent

Je déjeune d'une nature morte

Aux cris des quais à ta fenêtre
se mêlent
le bruit des cargos soumis
dans leurs chaînes d'astres,
le désespoir des anges
a capella

Denis Samson (c) 2010

mardi 6 juillet 2010

FENÊTRE




Tu laisses toujours
la fenêtre ouverte
pour les bouleaux
en flammes

Jean Coulombe (c) 2010

jeudi 1 juillet 2010

UN ÉTÉ DE FORCE




Je pressens
un été de force
loin dans mes veines

Jean Coulombe (c) 2010

mardi 29 juin 2010

FUGUE D'ÉPINETTES




Chemins arrachés
aux parfums de la terre

près du lac
la cabane est tombée

la rivière se froisse sur les roches .

Avec la nuit le film cassé
des mutilations de l'amour fou
mon amour
des voix s'orignalent et tu me chantes
des messes abénakis jusqu'à l'aube .

Les pieds mouillés
dans les traces du jour
j'entends l'âme des pianos
aux auditoriums célestes ,
résonnances creuses ,
concertos
pour épinettes en feu .

Denis Samson (c) 2010

dimanche 27 juin 2010

ARBRE




L'arbre est furtif
comme le bruissement
du temps immobile

Jean Coulombe (c) 2006

jeudi 24 juin 2010

SPACE IDIOCY




Le couvercle
du piano sur la lune
est fermé

tu n'y croirais pas

il faudrait un pont ici

pour le piano sur la lune
en bois volé

pour le poème

ne restent
que dix doigts
sur ce morceau
à quatre mains

mardi 22 juin 2010

M'A L'AVOIR...



Un poète et ses stores
Poète: Denis Samson
Vidéo: Alain Larose
Réalisation: Jean Coulombe
Tous droits réservés (c) 2010

lundi 21 juin 2010



Ne pas confondre rêve
et ambition ,
telle m'apparaît la position
du rêveur .

Denis Samson (c) 2010

dimanche 20 juin 2010

FLUX





La marée monte vers l'arbre immolé comme un incendie

vendredi 18 juin 2010

CES RÊVES




Les nuits blanches
m'ont barbelé le coeur

ces aubes clandestines
martèlent et galvanisent
la face cachée des rêves

Jean Coulombe (c) 2010

vendredi 11 juin 2010

L'ESSOUFFLEMENT DU VERRE ( PAR LES RUPTURES DU CRÂNE )




Le vent noué au vent
un souffle aux ailes le ciel
motorisé s'égoutte

dans l'ombre portée
aux rêves d'un boulevard
on peut voir
la silhouette de l'été
ses corps de démolition affaissés
du portrait des néons
aux fabriques d'aurores disjointes .

À lécher les flammes d'égratignures
aux poings rouillés des dynamos
à l'aube il y a des anges
dans nos prélèvements .

mercredi 9 juin 2010

VILLE



Poésie, vidéo et réalisation:

Jean Coulombe © 2010

lundi 7 juin 2010

NEUFCHÂTEL ON THE ROCKS




Hobo de toi
je fais du pouce chaud
en banlieue de moi-même

Alain Larose (c) 2010

dimanche 6 juin 2010

SOLSTICE




Bleu solstice

musiciens aveugles

sur plage froide


Retour de son


Jean Coulombe (c) 2010

mercredi 2 juin 2010

PENSIONNAT




Petite fille perdue
elle crie
qu'elle va poser des bombes

petite oubliée perdue
dans l'espace
près des distributeurs automatiques
de laxatifs psychiques
elle crie
pendant qu'on discute
des structures des objectifs des
programmes
et de l'organisation de leur contenu

Elle crie qu'elle va poser des bombes
dans le gin
des gardiens du pensionnat
où on a laissé
la poésie pour morte
alors qu'elle n'était
qu'une enfant .

Denis Samson (c) 2010

lundi 31 mai 2010

FEU



Au feu des humains
la fête est partout
l'amour est à cache-cache

Jean Coulombe (c) 2010

samedi 29 mai 2010

DANSE MODERNE




Je t'ai trouvée
belle et légère
un mercredi à Nice
en route vers l'hôtel

l'amour était en voiture

tu m'as regardé
en souriant

pendant que
le cordon du coeur
s'enroulait
sur la traction arrière

comme le foulard
d'Isadora Duncan