lundi 31 mai 2010

FEU



Au feu des humains
la fête est partout
l'amour est à cache-cache

Jean Coulombe (c) 2010

samedi 29 mai 2010

DANSE MODERNE




Je t'ai trouvée
belle et légère
un mercredi à Nice
en route vers l'hôtel

l'amour était en voiture

tu m'as regardé
en souriant

pendant que
le cordon du coeur
s'enroulait
sur la traction arrière

comme le foulard
d'Isadora Duncan

vendredi 28 mai 2010

POÈTE ?




Écrire un roman
qu'on n'aurait pas lu

toujours se répandre
selon la rumeur
être ce qu'on boit
devenir
ce qu'on n'oublie pas

une autre soirée à compter
son p'tit change de poésie
à tenter de régler ça
sans effusion de réalité

et toujours se répandre
selon la rumeur
car il faut ce qu'ils disent .

Denis Samson (c) 2010

mercredi 26 mai 2010

CRAN DE SÉCURITÉ





Brautigan en sourdine
sans cran de sécurité

loin des embruns
j’écoute ton souffle
quand ravage ma nuit

Jean Coulombe © 2010


mardi 25 mai 2010

PAS PERDUS



Un chemin aveugle

perce mes pas perdus

l’autre rive drape

le velours du temps


Jean Coulombe (c) 2010

vendredi 21 mai 2010

CHASSE



Hôtel usé
bagosse à gogo
danses à 10

la chasse a été brève
la forêt reste pleine
d'odeurs sales.

Y'en a qui meurent là-bas
dans des yeux d'orignaux.

Denis Samson (c) 2010

samedi 15 mai 2010

MES FRÈRES



Mes frères sont mort-nés
Où sont mes frères?
Où suis-je?

La vie a muté
Où suis-je?

Jean Coulombe (c) 2010

H&F



Poésie : Alain Larose
Musique : François Carrier
Montage vidéo: Jean Coulombe
Tous droits réservés (c) 2010

mercredi 12 mai 2010

GOOGLE MAPS




Elle aime à distance
mais souffre à domicile


Jean Coulombe (c) 2010


samedi 8 mai 2010

RUES




La rue est pleine de gens
qui racontent leur vie

la vie est pleine de rues


Jean Coulombe (c) 2010


vendredi 7 mai 2010

PÂQUES SUR LA TERRE




Pour Rimbaud, Abyssinie, P.Q.

Ce qu'on appelle
le Monde
n'a que faire
des petits poussins culs-de-jatte
par la main des enfants sages
les lendemains de Pâques

et qui s'acharnent
à peindre des cartes de Noël
avec leurs pattes
giguant toutes seules
dans les conteneurs
des hôpitaux
de l'imaginaire

mercredi 5 mai 2010

VORTEX





La montagne
attire tous les vents

pour mieux les perdre

Jean Coulombe © 2010

lundi 3 mai 2010

DANS LES VEINES DU TAUREAU SOLAIRE




Paysage en bois flotté
des marées fantômes

feu des langues marines
aux fissures du bateau-horloge
dans les veines du taureau solaire

avec la sangria sans Espagne
de nos exils après 16 hres
le bateau enchaîné
à l'écho des horizons
parmi les ancres au crépuscule
les heures rouillent sur le fer.

Denis Samson (c) 2010