jeudi 29 mars 2012

MÉMOIRES




... à R. (les derniers temps)


Repousse de neige sur la gueule du matin
masques de verglas sur les vitres
aiguilles de lumière

regard à vif
incontinent dans ton ego
dompteur de planchers sur ta chaise
qui gémit
ta cigarette brûle la table
la bouteille laisse un rond
parmi les ronds d'alcools
de toutes les veilles

et toujours cette foutue mémoire
qui te lâche et l'autre là
qui veut pas
qui veut rien oublier
de ce qui fait mal

c'est seulement la suite du film
qui refuse de finir
mais n'a plus rien à raconter

hier c'était déjà
toujours pareil

demain ça va être
encore pareil.


Denis Samson (c) 2012


jeudi 22 mars 2012

NOTRE BEAUTÉ






Notre hérésie pousse au solstice
brise les cabestans du commun

notre hérésie que je sniffe sans filtre
sans points de repère tatoués au visage

notre hérésie mon amour
tourne pour nous seuls

pour notre beauté astrale
soudée au cri du matin

car il nous faut bien chanter
avant l'arrivée des barbares


Jean Coulombe (c) 2012


mercredi 21 mars 2012

MASCARA ET PARFUM DE VIOLETTES






Des larmes de café
ont coulé sur ses joues

dans la chaleur d'un matin d'hiver
un parfum de violettes.


Denis Samson (c) 2012


jeudi 15 mars 2012

AU BOUT DU VENT






L'arbre en moi
l'arbre en nous
allume ma sève
aurore ma nuit

au bout du vent

je n'aurai
de pays
que mes os



Jean Coulombe (c) 2012


lundi 12 mars 2012

PASSER L'HIVER




À Marika...


Au sifflet des serrures
dans l'asile domestique de l'absence
trempée comme une soupe de larmes
les mains jointes dans le lavabo
le ciel s'éloigne d'elle à tâtons

en sueur sur mesure
dans le textile atroce
et son strip-tease itinérant
la douleur chronométrée des souvenirs
dont l'essentiel incandescent demeure
lui rappelle que
par-delà l'habitude
le linge de corps tricoté par coeur
il faut pas trop se fier au passé
pour passer l'hiver.


Denis Samson (c) 2012



mercredi 7 mars 2012

JAMAIS FINIE






Planter des notes
dans une chanson pas finie
dans la poussière qui danse
au petit jour
un rayon de soleil
un poème qui parle d'amour
qui parle tout seul
un piano couvert de cicatrices.


Denis Samson (c) 2012


samedi 3 mars 2012

POUDING AU CHÔMEUR






Au sous-sol de l'église
dans un silence pesant
comme le pouding
ça mastique vite

personne ne se regarde
en essayant d'oublier
la seule chaise vide dans la place


Alain Larose (c) 2012