mardi 21 mars 2017

PAYS NATAL




















Cette ville me tétanise
avec son petit maire
ses petites misères
et ses rats des ondes

cette ville me blesse
j'y mourrai sans doute
perclus d'arthrose sociale

balloté dans le glauque
des paroles creuses
sans le rauque d'un cri

cette ville me tue
tant de turpitudes
érigées en monuments

tant de m'as-tu-vus
et petites grandeurs
sur fond de pays inexistant.

J'aime cette ville!


Jean Coulombe © 2017


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire